retour
Un Métier ?

Un Produit ?

carte des marchés locaux ouvrir/fermer

Terroir de Touraine

Mangez local et de saison

image1

click

click

Emmanuel Alfaïa

"La Turone désigne la tourangelle en patois"

 

 

Amateur de bières, Emmanuel Alfaia n'est pourtant pas tombé dans le malt et le houblon quand il était petit. Après douze années passées en région parisienne en tant que chef de projet dans l'automobile, il revient à ses sources tourangelles. Dans l'ancienne gare de Cormery précisément, où il brasse lui-même blanches, blondes, brunes et ambrées.

 

Vous étiez bien installé dans votre ancienne vie, pourquoi une reconversion professionnelle en tant que brasseur ?

 

Déjà, j'aime bien la bière ! L'histoire a commencé avec un kit de brassage offert par mon frère et ma belle-sœur.  Je faisais ça en amateur depuis une dizaine d'années, enchaînant les tests et les expériences avec des résultats plus ou moins bien réussis. L'idée a germé doucement. C'est vrai que mon métier dans l'automobile me plaisait, mais le secteur commençait à battre de l'aile. J'ai saisi une opportunité : passer mon diplôme de brasseur, installer mon lieu de fabrication et continuer mon ancien métier. Au fur et à mesure, j'ai vu que les tourangeaux se prenaient au jeu et que mes bières plaisaient. C'est comme ça que j'en suis arrivé à quitter le secteur automobile pour me concentrer uniquement sur la brasserie.

 

C'est un parcours atypique dans un lieu atypique...

 

J'ai grandi à Veigné.  Je voulais m'installer tout près de mes racines. Après m'être renseigné, l'ancienne gare était disponible mais totalement délabrée. J'ai réalisé les travaux avec mon père et installé les cuves et la chaîne de mise en bouteilles.

 

Expliquez-nous les noms de vos bières : La Turone et la Tourangelle.

 

La Turone désigne la Tourangelle en patois. Ce nom est issu de l'histoire, du peuple celte des turons qui vivaient à Tours et qui ont donné son nom à la ville. La première est vendue dans les épiceries fines et chez les cavistes. Elle est un peu plus charpentée que la seconde, qui elle, est destinée à la grande distribution et dont le nom reste plus identifiable au territoire.

 

En quoi vos bières sont-elles des produits du terroir ?

 

L'orge que j'utilise est récoltée en région Centre. La fabrication, elle aussi, est assurée sur le territoire. Et le savoir-faire bien sûr car je viens d'ici !

 

La couleur de la bière dépend du type de malt utilisé et du type de fermentation pratiquée lors de la fabrication. Elles se boivent différemment ?

 

Tout dépend du moment. La blanche est très désaltérante. La blonde et l'ambrée en apéritif avec une assiette de charcuterie. Et la brune avec un morceau de fromage, du Sainte- Maure de Touraine.

 

Une recette de cuisine à base de bière ?

 

Les joues de porc à la bière. Des restaurateurs de Touraine les cuisinent. Christophe Duguin au Chapeau Rouge à Chinon, Florent Martin Au Martin Bleu à Tours et Michaël Chaplin Au Moulin Fleuri à Veigné qui fait un magret de canard revenu au vinaigre de bière.

 

Dans votre métier, ce n'est jamais sans ...

 

Ma bouteille et ma tireuse. Les plus importants pour faire goûter et se faire une idée du produit que je propose.

 

Si je vous dis "Terroir" ?

 

Des rillettes et du vin rouge. Je viens d'ici !

 

Si je vous dis "Touraine" ?

 

Les bords de Loire. Ils ont gardé un côté sauvage. J'aime aussi les jardins de Villandry.

 

 

(l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)