retour
Un Métier ?

Un Produit ?

carte des marchés locaux ouvrir/fermer

Terroir de Touraine

Mangez local et de saison

image1

click

click

Dominique et Serge Daguet

"Nous travaillons en toute conscience, nous mangeons nos produits et c'est notre fierté !"

 

 

C'est dans son exploitation de Montreuil-en-Touraine que Dominique Daguet nous accueille. Comptable de profession, elle a suivi son mari, Serge, passionné par l'agronomie et les vaches laitières il y a plus de trente ans. Vite prise au jeu et par le goût du métier, désormais ils cultivent ensemble les terres pour nourrir leurs animaux et fabriquent fromages, yaourts, crème fraîche, beurre... On comprend vite qu'à la passion pour les animaux, s'ajoute celle de la nature et des Hommes.

 

Comment définissez-vous votre métier ?

 

Notre activité est très complète et nous sommes quasiment autonomes. Nous cultivons 70 hectares pour assurer l'alimentation de nos vaches. Nous faisons attention à la terre qu'on ne laboure plus depuis 20 ans. Notre fumier et notre lisier sont ramenés dans le sol pour apporter de la matière organique et de l'humus. Nos petits verres de terre sont bichonnés, ils font tout le travail qui permet de structurer les sols.

 

Un label bio à l'horizon ?

 

Non. Nous n'en sentons pas le besoin dans la mesure où ce qu'on fait nous convient. Nous n'avons rien à cacher et c'est avec plaisir qu'hier j'ai reçu une cliente qui a fabriqué avec moi au laboratoire. Nous travaillons en toute conscience, nous mangeons nos produits et c'est notre fierté !

 

Vous êtes présente sur le marché d'Amboise les vendredis et dimanches.Quelle est votre approche avec votre clientèle ?

 

Pour moi, la vente directe est une échappatoire à la partie administrative très cadrée de la profession. J'ai commencé le marché avec la confiture de lait, un produit fascinant ! Mais marginal et ne correspondant pas à un besoin essentiel. Très vite, les clients m'ont demandé d'autres produits ... Ils m'ont fait évoluer et ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Il faut aussi être disponible, répondre aux questions techniques sur nos cultures, notre élevage et nos fabrications. Et puis, nous sommes à l'écoute et nous avons un rôle social. Sur le marché, il y a de l'humanité !

 

Quel est le produit dont vous êtes la plus fière ?

 

Le yaourt. J'ai fait beaucoup de résistance sur sa fabrication auprès de mes clients. Les rayons de la grande distribution en sont déjà remplis, je pensais que personne ne m'en achèterait ! J'ai finalement cédé. Aujourd'hui, je mets en garde mes clients : « Une fois qu'on y goûte, on ne peut plus y résister ! ».

 

Une recette de cuisine à faire connaître ?

 

Oui, une chantilly ! Prenez 20 cl de crème fraîche fermière, ajouter un yaourt nature fermier, mélangez les deux comme pour une chantilly traditionnelle. Elle ne retombe pas, a du goût, et est plus légère que dans le commerce ! On peut l'apprécier en version salée en ajoutant de la ciboulette, du sel et du poivre, c'est idéal en accompagnement de saumon.

 

Qu'est-ce qui fait la particularité de la Touraine selon vous ?

 

La diversité. Par mon métier, je croise beaucoup de personnes, des étrangers, des personnes différentes, des gens qu'on ne rencontrerait pas autrement. Il y a des écrivains, des artistes... et puis il y a la Loire...

 

Si je vous dis "Terroir" ?

 

Le miel : sur du pain ou dans les confitures de fruits.

 

Si je vous dis "Touraine" ?

 

Le château de Chenonceau. Il a une histoire et plus avec la seconde guerre mondiale. Il se situait sur la ligne de démarcation et servait de passage à ceux qui voulaient la passer. Il a un truc en plus pour moi...